Les premières observations sur les bénéfices de l’essence de bergamote et en particulier sur ses propriétés balsamiques, cicatrisantes et anti-infectieuses, datent de 1804 et cela grãce au docteur Francesco Calabrò qui a écrit le traité “Des vertus balsa- miques de l’essence de bergamote sur les plaies”. Au début du 20ème siècle, les vertus curatives de l’essence ont été testées avec succès en médecine dentaire afin d’obtenir la stérilisation complète des canaux dentaires. Les pouvoirs curatifs et anti-inflammatoires élevés de la bergamote ont été confirmés dans le cabinet du Dr. Arturo Sabatini de l’Institut de chimie physiologique de l’Université de Rome. Grâce à la contribution de la recherche scientifique, la supériorité naturelle de la bergamote comme désinfectant et antiseptique a été consolidée et renforcée au fil du temps en démon- trant ses qualités exclusives. Contrairement à d’autres désin- fectants, l’essence de bergamote est parfumée, elle ne tãche pas et n’irrite pas non plus, elle n’est ni corrosive ni toxique. C’est difficile de trouver mieux…. Ces dernières années, la redécouverte de la bergamote comme médecine absolument naturelle a contribué à une augmentation de sa réputation et de son utilisation, en mettant en évidence, sa qualité de purifiant unique, ses propriétés antioxydantes et bactéricides. Il faut savoir que la bergamote est le seul fruit qui peut être conservé sans altération, en effet la distil- lation de l’essence, est obtenue en éliminant le composant photosensibilisant, le bergaptène. De plus. il est excellent à consommer comme tel. ?

This post is also available in: Italien Anglais Allemand